Le Condroz ardennais

Forêt, lande à bruyère

Le Condroz ardennais, petite bande de 4 à 5 km de large au caractère boisé prononcé, suit la vallée et devance le Condroz. Ce sont des plateaux boisés découpés en de nombreuses petites vallées dont les ruisseaux dévalent vers la Meuse. Le sous-sol est fait de schiste et de grès. De larges clairières se partagent entre herbage et champs cultivés. On confond souvent cette région originale longeant la Meuse avec le Condroz. Il se différencie par son massif forestier particulièrement pentu.

Ses villages comme Ben-Ahin, Tihange, La Neuville, Ombret, Hermalle ou Clermont vécurent de la forêt.
On l'exploitait en cycles réguliers d'essartage ; de fabrications de charbon de bois ; de cultures sur brûlis, de pâturage et de plantation d'arbrisseaux. La lande herbeuse qu'on voit à cet endroit est le résultat des bouleversements de l'écosystème causés par cette intense activité forestière.