Livret promenade

« Plutôt mourir de franche volonté que du pays perdre la Liberté »

Empruntez les chemins de la mémoire de part et d'autre de la Meuse pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre à travers quelques petites histoires hutoises. Celles-ci témoignent parfois d’actes de résistance passive et démontrent que les édiles de l’époque n’avaient pas tous abdiqué devant l’insolente armée impériale allemande.
 

Télécharger (3,85 Mo)