Lincent

Il existe en Hesbaye un joli village du nom de Lincent, Leysem en néerlandais, situé sur la route entre Tirlemont et Huy.

À Lincent, la terre est limoneuse et l'agriculture fut toujours florissante.

Outre les agriculteurs, il y avait à Lincent des constructeurs de fours à pain bien connus dans toute la région, appelés "forguinis" (faiseurs de fours), surnom qui caractérise aujourd'hui les habitants du village. Le souvenir de ces artisans est materialisé de nos jours par une statue réalisée en fil de fer, placée au milieu du rond-point se trouvant à la sortie de l'autoroute Bruxelles-Liège. Ces fours à pain étaient construits à l'aide d'une pierre appelée tuffeau, extraite d'une carrière située dans le village. Le tuffeau a été utilisé pour la construction de différents bâtiments, notamment la très belle ancienne église romano-gothique, dont les ruines qui servent de cadre à des spectacles et des manifestations sont classées par les Monuments et Sites depuis 1940.

Deux châteaux ont aussi trouvé leur place dans le village, le château Michaux, d'inspiration néo-gothique, surmonté de deux tours carrées, qui a été construit en 1904 selon les plans de l'architecte Froment par l'entrepreneur local Théophile Henrioulle, et le château Ulens, plus moderne, sis route de Huy.

À côté du château Michaux, le long de la rue des Écoles, une ferme ancienne, avec cour intérieure carrée, ex-dépendance du château, est devenue un lieu de gastronomie sur rendez-vous. La maison communale, néo-classique, datant des années 1870, est une œuvre de jeunesse de l'architecte Poelaert, l'auteur bien connu du Palais de Justice de Bruxelles.

Des nombreuses maisons construites en tuffeau au cours des derniers siècles sont encore bien visibles actuellement et souvent joliment restaurées. La bière dénommée "Li Pireye di Licint" est un des fleurons du village. D'un gout agréable, elle a pris le nom du lieu où se trouvait la carrière de tuffeau.