-A +A

Saint-Georges-sur-Meuse

Avant la fusion des communes, Saint-Georges était déjà une des communes les plus étendues de Wallonie (2045 ha). En 1977, lors des modifications des limites, elle n'a gagné qu'une petite partie du territoire d'Hermalle (actuellement Engis) qui lui a permis d'atteindre la Meuse. La commune est composée d'une multitude de hameaux : Dommartin, Warfusée, Oulhaye, Sur-les-Bois, Yernawe, Stockay, La Mallieue... De nombreuses fouilles archéologiques ont permis de retracer l'histoire de l'occupation du territoire. Beaucoup de sites omaliens ont été mis au jour notamment à Dommartin. Pour la période romaine, des tombes et des substructions de villas ont été découvertes à Dommartin, Stockay, Warfée et Yernawe où un tumulus longe l'ancienne chaussée romaine reliant Tongres à Arlon.

Les villages dépendaient de plusieurs seigneuries aux mains de lignages locaux ou d'institutions religieuses. Warfusée était une des plus prestigieuses du pays de Liège. Après diverses successions et ventes elle échut avec son château aux d'Oultremont qui y tenaient une haute cour de justice. Yernawe était aux mains de l'abbaye de Saint-Jacques. Au Moyen Âge, Dommartin fut aussi  le théâtre d'une des plus sanglantes batailles qui opposa les Awans et les Waroux.

Une partie de Saint-Georges était située au début de la Hesbaye et cultivée majoritairement par les ordres religieux. Mais une grande partie du terroir avait les caractéristiques du paysage mosan. Jusqu'au 19e siècle, la vigne fut cultivée. Quant à l'activité industrielle, elle fut importante. L'industrie de la pierre remonte à la préhistoire et les carrières sont toujours présentes dans le paysage. La houille et le schiste alumineux furent extraits. On trouvait également des fours à chaux et une fabrique de ciment de laitier. Ces activités industrielles ont permis un certain développement démographique de hameaux comme La Mallieue, Stockay, la Tincelle et Sur-les-Bois. Elles attirèrent également dans la commune des fortes communautés étrangères d'espagnols et d'italiens.